Retour Page d'accueil
L'histoire
 

Monuments historiques

Croix :

Croix monumentale du Mont-Dahin au lieu-dit "Les Hauts"

Epoque de construction : 19 ème siècle.

Classée Monument Historique depuis 1986

En raison de son style, cette croix pourrait dater du XVIe siècle. Outre le Christ crucifié, on y voit six personnages en relief, dont une Vierge à l'enfant très dégradée (à l'arrière du Christ crucifié). Représentés sur des culots ornés d'une fleur, quatre saints flanquent le fût de la colonne sous un chapiteau en baldaquin. Deux d'entre-eux sont des saints évêques reconnaissables à leur mitre, tandis que les deux autres, saint Pierre et saint Paul, sont aisément identifiables par leurs attributs respectifs : une clé et une épée.

Croix monumentale du Mont-Dahin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_monumentale_du_Mont-Dahin/

DIAPORAMA d'autres croix de la commune.

LE PONT D'ESMOTTES :

Sur le cadastre napoléonien de 1825 un pont traversant le Breuchin à Esmottes apparait clairement.
Celui-ci devait être en bois
En 1850 le pont était en très mauvais état sa vétusté a fait l'objet d'une délibération du conseil municipal.
Extrait du cadastre napoléonien de 1825.

Pour en savoir plus : CLIC ICI.

Moulins :

Moulin à farine et à huile.au lieu-dit "Es Mottes" Datation 18ème siècle.

Le moulin à farine d'Es Mottes ne semble pas figurer sur la carte de Cassini (1760). Il aurait été construit après la Révolution française, comme l'attestait une date (an II) , aujourd'hui disparue, gravée sur le linteau de la porte d'entrée. La partie du bâtiment abritant l'étable et la grange a été reconstruite en 1853 (date portée sur un linteau). Le moulin à farine était équipé de deux paires de meules (disparues) , chacune actionnée par une roue en dessous. Sur la rive gauche du bief se trouve le moulin à huile, mis en mouvement par une troisième roue en dessous (disparue). Il conserve sa paire de meules (appelée ribe) , composée d'une table circulaire en grès, dénommée âtre, et d'une petite meule tournante en tronc de cône, appelée poire. Il produisait de l'huile de navette (plante oléagineuse). L'ensemble des installations a cessé de fonctionner vers 1920. En 1949, le propriétaire des lieux rétablit la roue hydraulique pour produire sa propre électricité (110 V).

En 2005, le moulin conserve une roue hydraulique verticale en dessous, deux paires de meule (meunerie) et celles de l'huilerie.

Référence : Document base Mérimée, ministère français de la Culture : Clic ici

DIAPORAMA

Moulin à farine, puis atelier de sabotier et scierie :

Lieu-dit "La Rochotte"

Ce moulin, signalé sur le plan cadastral napoléonien de 1826 comme propriété de Jean-François Chaon, semble avoir été construit à l'extrême fin du 18e ou au début du 19 siècle. Il sera réglementé par arrêté préfectoral du 10 mars 1840, à la demande de son propriétaire François-Xavier Cuney. Il est racheté à M. Georges par Paul Laroche vers 1935, mais cesse son activité avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Un petit atelier de sabotier, monté au début des années 1940, fonctionne jusqu'au début de la décennie 1960. Des jouets en bois de platane (bateaux, jeux de quilles) étaient également fabriqués. Une petite scierie est annexée au moulin en 1952. Elle a cessé toute activité commerciale vers 1978, mais est encore utilisée occasionnellement par le fils de Paul Laroche. Les machines de l'atelier de saboterie sont encore en place. Le bâtiment du moulin a été converti en habitation.
Une roue hydraulique et une paire de meules en 1840. En 2005, la scierie renferme une scie à ruban Guilliet (Auxerre, 89) acquise en 1966, une scie circulaire Bardet Marqcol (Moulins, 03) et un moteur électrique Ch. Roulland (Vincennes, 75) ; l'atelier de sabotier comprend une scie à ruban Guilliet (Auxerre, 89) , une machine à creuser et un tour à reproduire A. Baudin, et une ponceuse à bande. Deux turbines hydrauliques à axe vertical sont en place en 2005.
La saboterie employait six personnes dans les années 1940.

propriété privée

Référence : Document base Mérimée, ministère français de la Culture : Clic ici

DIAPORAMA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut